ConclusioN

Après avoir étudié les différents aspects de la civilisation aztèque, on peut dire que c'est une civilisation très complexe qui a profondément marqué l'histoire du monde au XVIème siècle. La puissance de la civilisation se reflète dans une religion qui fixe les règles à suivre dans la société, les sacrifices, qui sont une grande marque de puissance à la fois respectée par les autres peuples et le moteur du bon fonctionnement de la société, et finalement par une économie resplendissante remarquablement bien organisée et à la base de cette puissance.

Cependant, la domination évidente des aztèques en Amérique centrale a été perturbée par l'arrivée des européens au XVIème siècle, avec à leur tête Hernan Cortés, qui signera l'annihilation pure et simple des civilisations mésoaméricaines. Les historiens ont constaté que la quasi totalité des textes et des récits aztèques sur la conquête du Mexique par les conquistadors ont été détruits. Un des seuls préservé jusqu'à aujourd'hui est le codex de Florence écrit par les espagnols. Ce codex a été soigneusement analysé par les historiens actuels et il s'est avéré qu'il y avait de nombreuses incohérences et éléments falsifiés au profit de la gloire des conquistadors.

La civilisation aztèque, cet empire en apparence invincible a disparu d'une façon inattendue suite à un enchaînement d'événements improbables tels que l'arrivée des espagnols, leur alliance avec d'autres peuples afin de détruire les aztèques et l'introduction du virus de la variole déterminants dans la chute de cet empire colossal. Les aztèques n'ont pas été les seuls à subir le courroux des espagnols, puisque toutes les autres civilisations précolombiennes telles que les mayas, les tlaxcaltèques et bien d'autres ont eu une fin similaire. En Amérique du Sud, les incas ont eux aussi été décimés et en Amérique du Nord, les tribus indiennes ont subi le même sort. Ce qui s'est passé sur le continent américain est la plus grande catastrophe démographique de tous les temps, qui fut à l'origine de massacres et de discriminations violentes. Cette longue série de violences a été perpétuée rappelons-le, par les peuples occidentaux, qui se disaient "la plus civilisée des civilisations".    

 

© 2010 Tous droits réservés.

Créateur site Internet Webnode